[Total : 54    Moyenne : 3.4/5]
Qu’est-ce que l’Artémisinine?
• L’Artémisinine est une lactone sesquiterpénique, isolée de la plante Artemisia annua L. (est utilisée dans le traitement de la malaria).
• Le Dr. Zhenxing Wei a été le premier à isoler l’artémisinine en 1970.
• La molécule d’artémisinine contient un pont endopéroxyde qui réagit au fer pour former des radicaux libres.
• Il y existe plusieurs formes d’artémisinine incluant l’Artesunate et l’Artemether.
Comment fonctionne l’artémisinine ?
• L’artémisinine provoque la mort des cellules cancéreuses par apoptose.
• La molécule d’artémisinine contient un pont endopéroxyde qui réagit avec l’atome de fer contenu
dans la cellule pour former des radicaux libres.
• La formation de radicaux libres entraîne des dommages macromoléculaires et la mort de la
cellule.
• Les cellules cancéreuses ayant une concentration en fer plus importante, sont ainsi plus vulnérables.

Culture de l'artémisinine anti-cancer

Culture de l’artémisinine anti-cancer

Recherches sur l’artémisinine
• La première étude avec l’artémisinine (1995) a été effectuée sur des cellules de cultures (ligne de
cellules de leucémie MOLT-4 lymphoblastoide).
• Les résultats ont montré que toutes les cellules MOLT-4 ont été tuées en 8 heures par 200 micromoles de dihydroartémisinine.
• Ce médicament est 100 fois moins toxique aux lymphocytes humaines en culture.
Recherche sur l’artémisinine : essais sur les chiens
• Les essais sur les chiens ont débuté aussitôt après les résultats encourageants obtenus avec les expériences MOLT-4 (1994-1995).
• Des chiens de différentes races (mâles et femelles) ayant différents types de cancers (lymphosarcome, adénocarcinome mamaire, ostéosarcome, etc.) ont été traités.
• Résultats : variables selon les chiens, mais généralement satisfaisants. La taille des tumeurs a
régressé drastiquement. Aucune récidive de cancer chez les 5 chiens ayant reçu de l’artémisinine.
Recherche sur l’artémisinine :
Cellules de cancer du sein in vitro
• La plus récente recherche a été publiée en 2001 au sujet de lignes cancéreuses du sein (HB 27)
in vitro.
• Les cellules cancéreuses du sein traitées avec de la dihydroartémisinine et de l’holotransferrine
ont été pratiquement éliminées (après 16 h, on ne comptait plus que 2 % de cellules encore
vivantes)
Recherche sur l’artémisinine :
Cellules de cancer du sein in vitro
• Un examen morphologique des cellules cancéreuses du sein traitées avec la dihydroartémisinine et l’holotransferrine montra qu’elles étaient en phase d’apoptose et de nécrose.
• Le médicament n’a eu aucun effet sur les cellules saines du sein.
Les cellules cancéreuses du sein in vitro meurent très vite et presque totalement (98%) après un traitement à la dihydroartémisinine et l’holotransferrine.
Les cellules cancéreuses du sein n’étaient définitivement plus viables après seulement 8 h de
traitement à la dihydroartémisinine et à l’holotransferrine, comme prouvé après le réensemencement.
Le nombre de cellules normales du cancer du sein avait légèrement baissé avec le traitement, laissant
supposer quelques dommages aux cellules saines.
Principes de thérapie à l’artémisinine :
comment tuer les cellules cancéreuses ?
• Dépérissement par suppression des nutriements.
• Faire de l’exercice en créant de l’H2O2 (péroxyde d’hydrogène)
• Prendre de la vitamine C, de la vitamine D, de l’artémisinine et ses dérivés
• Avoir un PH alcalin dans le corps Bénéfices de l’exercice
• Génère du péroxyde d’hydrogène.
• Produit de grandes concentrations d’oxygène dans le corps.
• Avec l’aide de la vitamine D, calcifie les os.
• Accroît la circulation permettant aux cellules du système immunitaire d’atteindre les cellules cancéreuses
• Sentiment de bien-être (appétit accru)
• Accroît le processus d’excrétion
• Augmente la tolérance à la douleur
Pour tuer les cellules cancéreuses:
Bénéfices généraux :
Caractéristiques communes observées chez les patients atteints de cancers (tout ce qui suit conduit à une diminution du calcium) :
• Manque d’exposition au soleil ou aversion pour le soleil.
• Manque d’exercice physique ou vie sédentaire de manière générale.
• Habitudes de sommeil anormales (sommeil excessif, sieste durant la journée).
• Faible consommation de lait ou aversion pour le lait.
• Souper tardif suivi immédiatement du coucher
Conclusion
• L’artémisinine peut être utilisée pour traiter plusieurs types de cancer.
• Les effets secondaires sont minimes et ce médicament peut être pris oralement.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*