[Total : 186    Moyenne : 3.6/5]

Cette Incroyable Herbe tue 98% des cellules cancéreuses en seulement 16 heures

Artemisinin: A Cancer Smart-bombDes scientifiques ont fait de nombreuses études pour trouver un remède afin de mettre un terme au cancer, sachant que c’est l’une des maladies les plus mortelles.
Cette herbe magique est un de ces remèdes dont personne ne parle dans la communauté médicale, car il peut tuer jusqu’à 98% des cellules cancéreuses en seulement 16 heures.À savoir, selon une série d’études publiées dans « Science de la vie »:bl’artémisinine, de la « Douce vermouth » du dérivé « d’ Artemisia Annua » était utilisée dans la médecine chinoise et peut tuer 98% des cellules cancéreuses du poumon en moins de 16 heures.La plante utilisée seule réduit les cellules cancéreuses du poumon jusqu’à 28%, mais en combinant avec le fer, « Artemisia Annua »,elle réussit à « effacer » complètement le cancer et en plus, la consommation de cette plante n’a aucun impact sur les cellules pulmonaires saines.

Sachet de gélules bio d’armoise annuelle artemisia annua artemisinine anti-cancer

Sachet de gélules bio d’armoise annuelle artemisia annua artemisinine anti-cancer

Les scientifiques ont découvert pourquoi le cancer se propage dans le corps pour finalement l’envahir complètement et mener à la mort. Une étude de l’University College de Londres a identifié un mécanisme de course-poursuite: les cellules saines et malades se poursuivent sans cesse dans le corps. Cette découverte va permettre aux chercheurs de se concentrer sur un traitement qui bloquerait l’action des cellules malades et les forcerait à rester au même endroit. Il en serait donc fini de la propagation du cancer. Les chercheurs vont jusqu’à affirmer que ça sera “relativement facile” de trouver ce traitement.

L'artémisinine une plante anti-cancer puissant

L’artémisinine une plante anti-cancer puissant

Le porte-parole de l’étude, le professeur Roberto Mayor, a confié au Daily Mail: “La plupart des décès ne sont pas dus à la formation de la tumeur primaire. Les gens meurent généralement de tumeurs secondaires provenant des premières cellules malignes, qui colonisent les organes vitaux du corps comme les poumons ou le cerveau.”

Le docteur Kat Arney de la recherche contre le cancer britannique invite à la prudence. “Cette recherche révèle certains des processus biologiques fondamentaux qui pourraient expliquer pourquoi les cellules se déplacent dans le corps mais il y encore un long chemin à parcourir pour voir si cette découverte peut se traduire en nouveaux traitements pour les patients atteints

Bisphénol a et cancer : les preuves s’accumulentBisphénol a et cancer : les preuves s’accumulent

L’artémisinine a été utilisée dans le passé comme un remède antipaludéen puissant, mais il est maintenant prouvé que ce remède est également efficace dans la lutte contre le cancer.
Quand les scientifiques ont ajouté du fer tout en menant l’étude, plus tard il s’est joint au tissu pulmonaire et en particulier aux cellules cancéreuses infectées, l’artémisinine a attaqué sélectivement les «mauvaises» cellules , et a laissé les « bonnes » intactes.
«En général, nos résultats montrent que l’artémisinine arrête le facteur de transcription ‘ E2F1′ et intervient dans la destruction des cellules cancéreuses du poumon , ce qui signifie qu’elle présente un moyen de transcription selon lequel l’artémisinine contrôle la croissance des cellules cancéreuses de la reproduction » , a-t-on indiqué dans la conclusion des recherches menées dans le laboratoire du cancer à l’Université de Californie .
La Revue des Sciences de la Vie a présenté une étude de l’Université de Washington, menée par les Drs Narenda Singh et Henry Lai.
Jusqu’à présent, cette étude est la plus vaste faite sur l’artémisinine aux États-Unis.

L’étude a été menée sur des échantillons de tissus in vitro dans un laboratoire, contrairement à l’étude sur les animaux ou les êtres humains qui est menée en vivo.
ARTEMISININ AND MALARIA MEDICINES, TREATMENTS AND DRUGS – World Topics | Facts and DetailsEn utilisant une radiation de nature résistante au rayonnement des cellules du cancer du sein (qui avaient aussi une forte propension à accumuler le fer), l’artémisinine a fait ses preuves avec un taux de 75 % de destruction du cancer après seulement 8 heures et presque 100% de taux de destruction en seulement 24 heures.
Les dépôts de fer dans les cellules cancéreuses étaient faits avec des récepteurs spécifiques pour aider la division cellulaire. Les cellules normales ont également ces récepteurs mais les cellules cancéreuses en ont la plus grande quantité et en fonction de cela, les cellules cancéreuses peuvent être une cible de combinaison de fer et d’artémisinine.

De nombreuses expériences ont été menées jusqu’à présent et elles ont toutes prouvé que l’artémisinine combiné avec le fer pouvait effectivement détruire le cancer, et que cet extrait avait été utilisé en Chine depuis des milliers d’années comme remède contre le paludisme.
Le parasite du paludisme ne peut pas survivre en présence d’artémisinine car il est riche en fer. Les bio-ingénieurs Henry Lai et Narendra Singh de l’Université de Washington ont été les premiers scientifiques à le découvrir.
Le Dr Len Saputo appelle l’artémisinine une « bombe intelligente pour le cancer »
Dans cette vidéo en anglais, ce scientifique parle de ce sujet en concluant que «l’artémisinine et des composés transportant du fer marqué d’artémisinine pourraient être développés en de puissants médicaments anticancéreux ».


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*